MARCHÉ DE NOËL 2020 VIRTUEL: C'EST PARTI POUR VOS ACHATS DE NOEL !

La période nous y oblige : il faut innover, trouver des idées nouvelles... notre Marché de Noël 2020 sera donc virtuel ! Nous vous proposons des objets et douceurs qui seront [...]
Lire plus...

L’AREMIG a la très grande tristesse de vous faire part du décès de Mme le Pr Danièle SOMMELET, membre fondateur de l’association en 1982 et présidente d’honneur depuis son départ du CHRU en 2003.

En effet, à cette époque, le cancer de l’enfant est peu reconnu par la communauté médicale.
Son intelligence, sa force de caractère et son humanité, permettront à l’hémato-cancérologie d’être reconnue jusqu’à lui dédier un service spécialisé à l’ouverture de l’Hôpital d’Enfants à Brabois début des années 80.
Le Pr SOMMELET fut un précurseur dans la prise en charge globale de l’enfant gravement malade en lui reconnaissant des besoins très spécifiques. Elle s’implique alors personnellement dans l’ouverture de son service aux associations (distractions, accompagnement, sport…). Elle crée, avec le soutien de parents et de soignants, l’Association pour la Recherche et les Etudes dans les Maladies Infantiles Graves qui, depuis près de 40 ans, agit aux côtés des enfants malades et de leurs familles. Toutes les familles qui ont eu un enfant atteint de cancer lui seront éternellement reconnaissantes.
Nous nous associons à la peine de ses enfants, petits-enfants et toute sa famille et leur présentons nos sincères condoléances.
L’AREMIG a été créée en 1982 à l’initiative de Madame Le Professeur SOMMELET, alors chef du service d’oncologie pédiatrique du CHRU de Nancy, et de Monsieur DANGÉ, papa de Christophe soigné dans le service. Ils ont été rejoints par des soignants et un groupe de parents d’enfants malades du cancer. L’association s’était donnée pour objectif de faire connaître la cancérologie pédiatrique et de développer la recherche.

Suite à l’ouverture de l’hôpital d’enfants sur le site de Vandoeuvre-Brabois, la nécessité d’avoir une structure d’hébergement pour les parents s’est imposée aux bénévoles de l’AREMIG.

Après une longue recherche de fonds, grâce à la générosité des Lorrains, la Maison des Parents a ouvert ses portes en 1994, à 200 m de l’Hôpital d’Enfants.

Dès lors, l’association s’est développée autour de trois missions d’intérêt général ce qui lui a permis d’être Reconnue d’Utilité Publique, par décret du 21 juillet 2009.

 

Nous sommes membres des trois entités nationales :

 

Depuis plus de trente ans, l’AREMIG poursuit sans relâche ses trois missions statutaires :

  • Aider les enfants et les adolescents à supporter la souffrance physique et psychique tout au long de la maladie. Leur redonner le sourire en améliorant leurs conditions d’hospitalisation, avec d’autres associations : achat de tables d’examen, fauteuils, télévisions, aménagement d’une salle de jeux et d’une chambre de répit dans le service. Mais aussi : équipement d’une salle d’attente pédiatrique dans le bâtiment des IRM avec un film explicatif pour dédramatiser l’examen , cadeaux personnalisés…
  • Lutter contre l’isolement social, scolaire, familial, par l’achat de matériel ludique et de confort (parfois à domicile).
  • Aider les enfants et les adolescents pendant et après l’épreuve du cancer, en soutenant leur projet de vie et de formation et en favorisant les temps ludiques avec les frères et sœurs : participation au défilé de mode des enfants, sortie Montgolfière, … et autres sorties avec les associations amies…

L’AREMIG aide les enfants

  • Aider les parents en les soutenant et en leur permettant d’être hébergés à la Maison des Parents où ils peuvent bénéficier d’une écoute chaleureuse assurée par les permanents et les bénévoles de l’AREMIG.
  • Permettre aux familles de se rencontrer, de partager difficultés et espoirs lors de pause-café à l’hôpital, d’animations à la Maison des Parents, de colloques pour les malades et les familles avec les soignants.
  • Proposer un lieu de repos dans notre Mobil-Home à Corcieux, un séjour pour se ressourcer en famille, partir un peu mais pas trop loin du service de soins.
  • Soulager parfois les familles de charges financières trop lourdes avec le soutien du service social : frais d’hébergement, de trajets domicile/hôpital, aménagement du retour à domicile, frais d’obsèques, insertion des anciens malades…

L’AREMIG aide les parents

  • Aider la recherche locale en finançant un demi-poste de chercheur au laboratoire de la faculté de Médecine de Nancy.
  • Aider la recherche nationale en participant à des projets de recherche en oncologie pédiatrique afin d’augmenter le taux de guérison des enfants mais aussi d’améliorer leurs traitements et d’en limiter les séquelles.
  • Financer des formations spécifiques du personnel pour permettre des soins moins douloureux et traumatisants.
  • Participer au financement du poste de la psychologue de La Marelle, équipe ressource en soins palliatifs de l’hôpital d’enfants.

L’AREMIG aide la recherche